Notre Projet…

Avignon festival « off » 2007

14h00 du 6 au 28 juillet
A La tache d’encre, 1, Rue de la Tarasque, 84000 Avignon, France

Réservations: 04 90 85 97 13; Renseignements: 06 03 81 61 76, info@etoilesdunord.eu

Chargée de production (Avignon): Eve Ferragut, 06 14 15 26 42
Diffusion: En Votre Compagnie (Laurence Santini), 06 77 32 50 50, communication@envotrecompagnie.fr


Dans la chaleur d’Avignon en juillet, au cours de vos journées festivalières, un vent frais soufflera du côté de la rue des Teinturiers… non pas un mistral, mais une douce brise nordique qui apporte la fraîcheur de la musique, du chant, de la danse… en provenance de la cour de la Tache d’Encre, juste à coté dans la rue de la Tarasque… là où la compagnie Étoiles du Nord vous propose son projet pour Avignon « off » 2007

La Femme… selon les suédoises

Trois créations rafraichissantes d’artistes suédoises expérimentées. Trois spectacles dans l’esprit du bon vieux temps du « off » quand les compagnies largement subventionnées se donnaient pleinement à leurs folies sans trop se soucier des résultats commerciaux. Trois découvertes pour régaler le public de vos scènes régionales avec une programmation thématique et culturelle. À déguster au menu, ou à la carte…

La Femme Diva: La Séduction de Zarah Leander. Du 6 au 13 juillet.

Jusqu’où une diva peut-elle aller pour se faire aduler? Comédienne, chanteuse, artiste de cabaret Olivia Stevens incarne avec charme et humour une des grandes vedettes suédoises du XXème siècle: Zarah Leander. Née et élevée en Suède – où l’on fête son centenaire cette année – cette chanteuse-comédienne demeure un personnage controversé et énigmatique. Controversée, car, au sommet de sa carrière dans les années quarante, Zarah Leander était la vedette la plus populaire du public allemand et du régime hitlérien. Énigmatique, parce qu’elle avait également des grands-parents juifs. Venez revivre cette époque avec ses contradictions, ses secrets et ses ambiguïtés, qu’un certain nombre d’artistes français d’alors partageaient aussi…

La Femme Rêveuse: Le Cirque Cérébral. Du 14 au 21 juillet.

Sans quitter le domaine des rêves, Åsa Rydman nous ramène au présent grâce à sa composition théâtrale qui mêle le chant, le texte, et la danse afin de nous faire partager sa lutte de libération de l’âme sauvage de la femme, accompagnée de la danseuse Louise Kvarby. Partie de sa petite bourgade suédoise renfermée sur elle-même pour traverser des continents, vivre des merveilles, construire ses projets, et faire aboutir ses rêves… elle rentre enfin, comme Ulysse, pour reprendre sa place. Mais là aussi, la question se pose: quelle est, après tout, sa place, quelle est sa contribution au monde, son action, tout simplement en tant que… femme?

La Femme Réelle: Visages – Femmes en Bas. Du 22 au 28 juillet.

Pour clôturer le projet, trois créatrices suédoises anatomisent joyeusement le fantasme de la « wonder woman » au cours d’une performance-danse inspirée des études réalistes et sans tabou de la photographe Diane Arbus. Équipées d’un seul objet fétiche, des bas, les danseuses-chorégraphes Louise Kvarby et Charlotta Ruth incarnent et confrontent les contradictions de la vie de femme: de la jeunesse à l’âge mûr, des découvertes adolescentes à la lourde banalité de la maturité. Les images kinésiques de l’artiste vidéo avant-gardiste Kristina Årling les accompagnent et transforme le spectacle en événement multimédia…


Dossier professionnel


« Back